• Vendredi 14 Juillet 2006

    11h53 : FÊTE ! On est le 14 JUILLET ! C'est la fête ! Enfin, c'est la fête de Chirac, ou plutôt de la libération... Merci d'avoir remplacé les émissions TV assez biens par le défilé. Merci de chanter très fort l'hymne national au lieu du générique de "Plus fort que la vie". Mais surtout (et cette fois ci, ce n'est pas sarcastique), merci d'avoir inventé le bouton "éteindre" sur la télévision ! Je me voyais mal écouter le président.

    Je me demande si F. va passer une fête F.iale comme l'année dernière. Ou si elle écoute le monsieur chanter "Ils vont combattre ensemble les armes, et connaîtront le prix du sang et des larmes" On peut faire mieux comme chanson pour une fête. Surtout la Marseillaise. On devrait changer d'hymne national.

     

    17h38 : ...Je n'ai pas tenu la promesse que je m'étais faite. J'ai fini le livre. J'ai lu très exactement 176 pages en 2h30 et plus j'arrivais vers la fin, plus j'avais envie de la lire. J'ai remarqué que l'auteure avait ses petites manies d'écriture. Par exemple, elle écrit souvent "de sorte que". A chaque fois que je lisais ça, j'avais envie de grogner. Par contre, je me suis arrêtée sur 3 mots qui me plaisaient beaucoup : "indéniable", "naturellement", et "obscurité". 

    Quand j'ai refermé mon livre, j'ai joué un moment avec le ballon, toute seule, dans le jardin. J'ai réalisé que j'aimais par dessus tout me raconter des histoires, imaginer toutes sortes de personnages, inventer des situations, créer des vies... Après avoir longuement philosophé là-dessus, je suis allée jouer de la flûte traversière. Brusquement, au milieu du morceau (peut-être à cause de ma réflexion sur l'imaginaire et le réel), je me suis rendue compte que d'être en vie ne suffisait pas, qu'il fallait savoir vivre ! On ne profite pas assez de tous ces instants qui nous sont offerts. C'est quoi le plus important dans la vie ? On devrait se concentrer là-dessus.

    Après, quand j'ai repris ma flûte, j'ai pris un immense plaisir à écouter les notes sortir de mon instrument. Ce n'était pas moi qui jouais, c'était la mélodie qui m’entraînait. Et, tout à coup, tout m'a semblé plus facile.

     

    Vendredi 14 Juillet 2006

     

    Tiens, je pense à Polyanna d'un coup. En fait, j'étais en train de penser que j'avais oublié le nom de la ville où on est, ce qui m'a fait penser que je ne connaissais pas beaucoup de pays non plus, ce qui m'a fait penser à la Hollande, ce qui m'a fait penser au Vietnam, ce qui m'a fait penser à Yelle, ce qui m'a fait penser qu'elle pourrait pas voir la télé en français, ce qui m'a fait penser qu'elle regardait des films le ouikène, ce qui m'a fait penser aux films qu'on avait vus, ce qui m'a fait penser à Polyanna.

     

    18h52 : Yvanne et Sé. jouent au ballon sur la pelouse. Ce qui est assez idiot, si vous voulez mon avis, parce qu'ils savent pertinemment que ça va se terminer en pleurs. Ils sont toujours en train de se disputer, ces deux-là. Sé.foufoune est plutôt du genre "T'es naze, Yvanne !", "Tu fais chier, tu pleures tout le temps !", "Tais-toi, j'm'en fous", etc. Yvanne, elle, dit surtout des trucs du style : "Mais euh ! Tu m'as fait mal !", "J'vais l'dire !", "Sé. j'te déteste !" Donc voilà. Il y a un grand soleil mais il pleut des disputes.

     

    Oh oh... :S Je viens de penser à un truc pendant que mon frère chantait "The sun says hello" avec un accent on ne peut plus horrible. Je dois encore faire mon rapport de stage. Pfff... J'ai vraiment pas envie...

      

    (pour lire le journal du début, cliquez ici)  

     

    (pour commencer en 2006, cliquez ici)

    « Jeudi 13 Juillet 2006Samedi 15 Juillet 2006 »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :